Timidité et communication scientifique

Mis à jour : mai 4



Pour les timides, exposer ses résultats à des collègues, des hiérarchiques, des partenaires potentiels peut être une épreuve. En général, les timides évitent de s’exposer pour ne pas se mettre en danger. Oui mais voilà, en sciences & techniques, on te demande de prendre la parole pour présenter tes travaux. Cela peut provoquer un stress voire une angoisse à l’idée d’être au centre de toutes les attentions. Les raisons du blocage Mais quelle peur se cache derrière cela ? être mal perçu par les autres ? être jugé ? ne pas être à la hauteur ? crainte de ne pas intéresser les autres ? ou pire ! peur d’être « coincé » par une personne plus compétence ? Christophe André et Patrick Légeron résument cela parfaitement dans La Peur des autres (Odile Jacob, 2000) : « être exposé au regard et au jugement des autres, c’est passer un « examen » devant un « jury » forcément « menaçant » ». De nombreux atouts Tu te reconnais ? alors comment faire ? contrairement à ce que tu penses, être timide est un atout pour parler devant un auditoire. Car les timides ont un sens de l’écoute développé ce qui est une qualité. Comme pour les comédiens de théâtre, être à l’écoute de son public est essentiel en communication. Ensuite les timides ont souvent le sens de la concision car ils ne se lancent pas dans des grandes tirades. Là encore, aller à l’essentiel est une qualité en communication scientifique. Les timides ne cherchent pas à se valoriser mais à défendre leurs idées (d’où l’importance d’avoir un message clair, ce sera l’objet d’un prochain article). Vers les autres Timide, réveille-toi ! il y a des solutions. D’abord, le stress de la prise de parole en public est très répandu. Le public n’attend pas de toi un contrôle émotionnel strict et une présentation parfaite. L’important est d’être clair pour être compris. Commence à agir pour reprendre confiance et sortir de ta timidité. Entraine-toi graduellement. Commence par rechercher les regards de personnes bienveillantes dans la salle. Si ton regard est dirigé vers ton PowerPoint et non vers les personnes, tu seras davantage jugé. Tout ce que tu redoutes en somme ! Alors maintiens un contact visuel avec ton auditoire. Le public n’est pas par nature hostile, il vient pour s’informer, pas pour t’attaquer. Je me souviens du conseil qui m’a été donné, lorsque j’animais des groupes de médecins : « sur 8 personnes, tu en auras toujours une qui te soutiendra ». Je l’ai expérimenté et c’est vrai, les auditeurs ne sont pas des ennemis. Ensuite, préoccupe-toi davantage de l’autre / des autres. Montre-leurs que tu t’intéresses vraiment à eux, soit curieux de qui ils sont, de leurs connaissances. Tu récolteras les fruits de tes efforts car les gens aiment qu’on s’intéresse à eux. Rappelle-toi : bien communiquer dans le secteur scientifique, technique, industriel est essentiel pour défendre tes idées, ton sujet de recherche et réussir dans ta profession. Si tu veux progresser, suis le lien vers ma formation Préparer vos prises de parole

ME Contacter

Annick de Chenay

dechenay@sciences-communication.fr​

06 89 71 62 21

Paris - France

Contact Linkedin Annick de Chenay